ban
En Guyane
Actualités brésiliennes de Guyane  de l'année 2009

Depuis avril 2010, rendez-vous sur la nouvelle formule de Brasilyane.com-a nova versão desse site esta no ar

Actualités de Guyane

  • 31/12: Albina: Rapatriement des victimes et 41 arrestations

    • Alors qu'un avion des Forces Aériennes du Brésil rapatriait à Belèm 35 victimes de l'attaque du 25 décembre (voir ci-dessous), les autorités surinamienne multiplient les arrestations: 41 aujourd'hui, selon l'ambassadeur du Brésil au Suriname, dont le 1er adjoint du Maire d'Albina. L'embarras des autorités surinamiennes est grand vis à vis du grand voisin brésilien, et les autorités multiplient les gestes d'apaisement. De leur côté, les autorités brésiliennes déconseillent formellement à leurs ressortissants de se rendre dans des zones ou l'ambiance reste tendue. Pour le reste les témoignanges et les faits restent confus: certains affirment avoir vu des cadavres, pour l'instant introuvables, alors qu'une vingtaine de femmes ont dénoncé des viols, la police surinamienne n'ayant enregistré que 4 plaintes, les autres étant arrivées trop tard après les faits, selon la loi du Suriname (délai de 48h).(avec Agência Brasil)
    •  Intéressant: le site de Globo a interviewé Richard Price, l'anthropologue spécialiste des noirs-marrons du Suriname (auteurs avec sa femme Sally de plusieurs ouvrages magnifiques sur eux) qui estime que toutes ces tensions entre Brésiliens et Surinamiens prennent source dans l'orpaillage clandestin et le l'immigration illégale: selon lui, le meurtre puis les vengeances qui ont suivi seraient liés à des dettes envers des passeurs locaux chargés de faire remonter les Brésiliens du Suriname sur les sites d'orpaillage clandestins de Guyane Française.
    • Lien vers l'article reprenant les propos de Richard Price
  • 26/12: Suriname: pogrom anti-Brésiliens à Albina

    • Le réveillon de Noël n'a pas vraiment fait dans l'amour et la paixà Albina, sur la rive surinamienne du Maroni, en face de Saint Laurent: on peut qualifier les émeutes du 24 décembre de violences inter-communautaires, les informations des medias brésiliens différant sensiblement de la version qu'en donne France Guyane aujourd'hui. Selon des infos brésiliennes, citant comme source l'ambassadeur du Brésil au Suriname, tout aurait commencé le 24 décembre par le meurtre d'un N'Djuka d'Albina par un Brésilien, en fuite depuis. Le lendemain, les habitants de la ville ont monté une "expédition punitive" contre 80 Brésiliens présents à Albina. 14 ont été blessés, dont sept grièvement, une Brésilienne enceinte ayant perdu son bébé. Ils semblent que des femmes aient été violées, et les hommes attaqués au sabre par plusieurs centaines de Surinamiens. 
    • Les autorités surinamiennes ont évacué vers Paramaribo les 80 Brésiliens à bord de deux bus. L'ambassadeur du Brésil estime que, vue la gravité des blessures, le nombre de morts risque d'augmenter. 4 personnes ont été arrêtées par les autorités du Suriname. De très nombreux Brésiliens pratiquent illégalement l'orpaillage au Suriname. (Source: G1)
  • 09/12: Pont du Larivot: la barge de la Lunay dépanne sur la Rivière de Cayenne
    • Luis entrevoit déjà sans doute sa reconversion, quand le pont de l'Oyapock sera construit: dépanner en Guyane, là où les ponts sont construits pour ne durer que trente ans (pour ceux qui ne seraient pas au courant, le Pont du Larivot est interdit à la circulation depuis deux semaines en raison d'un affaissement très dangereux d'un de ses piliers). Le voilà donc rendu au port du Larivot pour faire transiter les camions. Quant au passage des véhicules sur l'Oyapock, qu'en ser-t-il à noël: Luis possède également une vieille barge à sable, qui peut prendre des véhicules dans des conditions un peu limites (surtout ceux avec un porte à faux arrière important). Les passagers étant normalement interdits sur cette barge, ils doivent laisser le véhicule et traverser en coque alu.
  • 26/11: Cayenne: Une délégation de sénateurs brésiliens en visite annonce le retour de la TAF pour 2010

    • Rencontre avec le préfet
    • Deux sénateur Brésiliens rencontrent A. Karam (ph:Agência Senado)
      Deux sénateurs Brésiliens rencontrent A. Karam (ph:Agência Senado)
      Deux représentants du sénat brésilien, Eduardo Azeredo (PSDB du Minas Gerais) et Heráclito Fortes (DEM du Piaui) étaient à Cayenne aujourd'hui, venus constater de visu la situation des Brésiliens sur place, suite aux nombreuses dénonciations remontées par les élus de l'Amapá, notamment. Accompagnés de la consule du Brésil, Ana Beltrame, ils ont visité le quartier "Arc en Ciel" de Remire-Montjoly (ex BP 134), dont l'urbanisation annoncée n'a pas encore permis d'effacer la précarité. Ils ont ensuite rencontré  le préfet Daniel Ferey, comparé à une "sorte de Gouverneur, autorité maximale du territoire" (rappelons qu'au Brésil, pays fédéral, le gouverneur d'un état est élu). Eduardo Azevedo, qui est président de la commission des Relations Extérieures et de la Défense, admet que si 6000 Brésiliens vivent légalement en Guyane (sans compter les naturalisés et les originaires) il existe aussi des milliers d'irréguliers "qui amènent des problèmes mais ont besoin de compréhension". Le préfet a insisté sur le fait que l'utilisation de mercure par les orpailleurs illégaux était un problème de santé publique, rappelant les taux deux fois trop élevés relevés dans les cheveux des Amérindiens impactés par ces activités, indiquant -selon la traduction brésilienne- que "le problème, ici, n'est pas la déforestation ou l'évasion d'or, mais surtout un problème de santé publique".
    • Les sénateurs ont ensuite été reçus au conseil régional par Antoine Karam qui a rappelé les liens historiques de la Guyane avec son grand voisin.
    • La TAF de retour en 2010
    • Heráclito Fortes, pour sa part, s'est avancé et a indiqué que la compagnie TAF reprendrait certainement ses vols sur sa ligne Fortaleza, São Luis, Belém, Cayenne en 2010. Selon lui, l'entreprise est en train de conclure ses négociations pour financer l'achat de nouveaux avions Embraer destinés à relancer la ligne.
    • Notons que cette délégation, curieusement, comptait deux sénateurs affiliés à des partis d'opposition à Lula.
    • Article source sur l'Agência Senado
  • 14/11: Coopération policière: arrestation à Cayenne d'un criminel recherché dans l'Amapá

    • Le 9 novembre dernier, l'officier de liaison de la Police Fédérale brésilienne à Cayenne a demandé au "commissariat" de la PF dans l'Amapá des informations sur un certaine "Willy Monteiro", détenu sans papier au Centre de Rétention Adminstrative de Rochambeau. Après vérification de ses empreintes digitales, il s'est avéré que cet homme était très bien connu des services de police brésilien, sous huit noms différents. Il comptait pas moins de quatre mandats d'arrêt lancés à son encontre pour des vols et des agressions commis dans cinq états brésiliens (Ceará, Distrito Federal, Goiás, Pará et Amapá). L'extradition de l'homme a été immédiatement réclamée par le Brésil, et il est déjà sous les verrous au centre pénitentaire de Macapá. C'est le quatrième criminel brésilien en fuite en Guyane identifié et extradé cette année. Tous prétendaient n'avoir aucun passeport ou papier d'identité lors de leur arrestation par les forces de l'ordre françaises. (du site Amapabusca.com.br)
  • 15/10: Pas d'avion pour Belém en novembre

    • Selon une info d'une brasilonaute (merci Lise), confirmée par une agence de Voyage de Cayenne, les vols entre Cayenne et Belém seraient suspendus du 14 au 30 novembre, semble-t-il pour cause de révision de l'avion. La desserte cayenne-Brésil reste décidément très fragile et approximative.
  • 19/08: Coopération transfrontalière: ça bouge enfin !

    • Si la construction du pont sur l'Oyapock reste un sujet de controverse, elle a pourtant déjà réussi à obliger les autorités des deux pays à se bouger pour structurer des échanges aujourd'hui informels et désordonnés. La réunion qui s'est tenue à Macapá la semaine dernière entre le gouverneur de l'Amapá, le préfet de Guyane, des responsables économiques et des diplomates des deux pays a permis de pointer des manquements criants et de signer quelques accords de bons sens. Amusant d'abord de constater que, pour se rendre dans la capitale amapaense, il aura fallu faire galérer ces beaux messieurs et dames dans les aéroports, avec connexion pénible à Belém, pour qu'enfin ils prennent conscience du problème. Plusieurs pistes ont été évoquées, selon France-Guyane, pour remédier au problème, dont une prolongation des lignes des compagnies Gol ou Tam, qui seraient certainement les plus satisfaisantes, car garantissant un service de qualité, contrairement aux petites compagnies comme Surinam Airways, dont les usagers réguliers peuvent témoigner du fonctionnement souvent aléatoire. D'autres réunions étant prévues ces prochains mois, on peut espérer que ça bouge. Les accords de coopération dans le domaine de la sécurité civile entre les villes d'Oiapoque et de Saint Georges vont aussi dans le sens de la logique. Pour le reste (transports routiers, commerce, cartes de transfrontaliers...), les débats restent complexes, mais là encore, le pont oblige à structurer et à prendre des décisions. On sait déjà que le Brésil prévoit la création d'un vice-consulat à Saint Georges, que les services de douanes seront renforcés, qu'il faudra mettre en place des structures permettant des échanges plus directs (aujourd'hui, il faut passer par les ervices de Belém pour exporter certaines marchandises...). Et les responsables ne peuvent plus faire comme s'ils vivaient sur une île.
  • 17/06: Les sénateurs de Guyane au Brésil
    • Les deux sénateurs guyanais, Georges Patient et Jean-Etienne Antoinette, accompagnent le président du sénat français Gérard Larcher dans sa visite à son homologue brésilien, José Sarney. Ils ont été reçus hier au sénat fédéral, à Brasilia, avant de poursuivre la visite aujourd'hui par des réunions sur les différents aspects de la coopération franco-brésilienne.
  • 03/06: Cayenne-Belém: Horaires officiels d'Air Caraïbes

    • Les horaires prévus par la compagnie antillaise jusqu'au 24 octobre 2009 m'ont été officiellement communiqués par le site web de la société (merci). Les horaires seront donc les suivants: Tableau repris en page voyager.
    • DU 25 MAI 09 AU 02 JUILLET 09: 1 VOL PAR SEMAINE
      • Le mercredi (aller) : vol TX 266

        • SDQ 10:40 PAP 10:25
        • PAP (Port au Prince) 11:05 PTP 14:05
        • PTP (Pointe à Pitre) 15:00 FDF 15:40
        • FDF (Fort de France) 16:20 CAY 19:30
        • CAY(Cayenne) 20:10 BEL 21:40
      • Le Jeudi (retour) : vol TX 226

        • BEL 10:00 CAY 11:30
        • CAY 12:10 FDF 13:20
        • FDF 14:00 PTP 14:40
        • PTP 15:55 PAP 16:55
        • PAP 17:35 SDQ 19:20
    • PUIS DU 03 JUILLET AU 06 SEPTEMBRE 09 : 2 VOLS / SEMAINE
      • Le mercredi (aller) : vol TX 266

      • SDQ 10:40 PAP 10:25
      • PAP 11:05 PTP 14:05
      • PTP 15:00 FDF 15:40
      • FDF 16:20 CAY 19:30
      • CAY 20:10 BEL 21:40
      • Le jeudi (retour) : vol TX 226

        • BEL 10:00 CAY 11:30
        • CAY 12:10 FDF 13:20
        • FDF 14:00 PTP 14:40
        • PTP 15:55 PAP 16:55
        • PAP 17:35 SDQ 19:20
      • Dimanche

      • (aller) : Vol TX 207
        • PTP 07:00 FDF 07:40
        • FDF 08:15 CAY 11:25
        • CAY 12:00 BEL 13:30
      • (retour) : vol TX 208
        • BEL 14:15 CAY 15:45
        • CAY 16:20 FDF 17:30
        • FDF 18:05 PTP 18:45
       
    • DU 07 SEPTEMBRE AU 24 OCTOBRE 2009: 2 VOLS /SEMAINE
      • Le lundi (aller) : vol TX 266

        • SDQ 10:40 PAP 10:25
        • PAP 11:05 PTP 14:05
        • PTP 15:00 FDF 15:40
        • FDF 16:20 CAY 19:30
        • CAY 20:10 BEL 21:40
      • Le mardi (retour) : vol TX 226

        • BEL 10:00 CAY 11:30
        • CAY 12:10 FDF 13:20
        • FDF 14:00 PTP 14:40
        • PTP 15:55 PAP 16:55
        • PAP 17:35 SDQ 19:20
      • Le vendredi

      • (aller) vol TX 207
        • PTP 07:00 FDF 07:40
        • FDF 08:15 CAY 11:25
        • CAY 12:00 BEL 13:30
      • (retour) vol TX 208
        • BEL 14:15 CAY 15:45
        • CAY 16:20 FDF 17:30
        • FDF 18:00 PTP 18:40
  • 30/05: Cayenne Belém: Du nouveau en juillet

    • L'aéroport Val-de-Cans, à Belém
      L'aéroport Val-de-Cans, à Belém
      Air Caraïbes va desservir Belém deux fois par semaine à partir de juillet; alerté par un brasilonaute (merci), il m'a fallu vérifier l'info via leur site internet (le service communication de la compagnie paraissant bien peu enclin à communiquer sur le sujet). La promotion est pour le moins minimale sur cette ligne qui semble embarasser plus qu'autre chose la compagnie antillaise (il faut fouiner dans les vols régionaux, tout en bas à droite de la page d'accueil puis cliquer pour y avoir accès). On peu donc constater qu'à partir du 05 juillet, un vol le dimanche s'ajoutera à celui du mercredi dans le sens Cayenne Belém. Les nouveaux horaires seront donc: 
      • Sens Cayenne-Belém: Mercredi à 20h10 (arrivée à Belém à 21h40) et dimanche à 12h (arrivée à Belém 13h30)
      • Sens Belém-Cayenne: jeudi à 10h00 (arrivée à Cayenne 11h30) et dimanche à 14h15 (arrivée à Cayenne 15h45)
      • Prix à partir de 446€ taxes comprises, vol sur Embraer 190.
  • 10/05: Lignes aériennes: la TAF communique... à sa façon
    • Etrangement silencieux jusqu'ici sur les déboires de leur compagnie (fermetures de toutes les lignes intérieures au Brésil, puis suspension de la ligne Cayenne-Belém), les dirigeants ont répondu avant-hier (8 mai) aux questions du journal Diario do Nordeste. Pas gêné, le directeur exécutif explique certes la fermeture des lignes au départ de Fortaleza par la chute de la demande liée à la crise, mais affirme sans sourciller qu'il poursuit l'exploitation de la ligne entre Belém, Macapá et Cayenne, en expliquant que la demande y reste structurellement forte. Quand on sait que les vols sont suspendus depuis plus d'un mois maintenant... La compagnie affirme par ailleurs vivre aujourd'hui de charters (le directeur interrogé annonce d'ailleurs 15 vols charters entre Fortaleza et Cayenne pour le mois d'août), ainsi que du transport de fret par avions-cargos, qui serait en expansion (il annonce également l'arrivée d'un cinquième avion-cargo pour la mi-mai).
    • Difficile de faire la part du vrai et du faux dans ces propos, sans doute s'agit-il de rassurer les actionnaires et la clientèle d'un société ancienne et bien connue à Fortaleza. On peut toutefois se demander, si les affaires marchent si bien, pourquoi la TAF ne parvient pas à remettre en état son Boeing 737 pour reprendre ses vols tri-hebdomadaires entre Cayenne et Belém, une ligne qu'ils affirment être rentable...
    • Lien vers l'article original.
  • 21/04: Cayenne-Belém: de la friture sur la ligne

    • Belém, si proche, si loin... (ph: Paratur)
      Belém, si proche, si loin... (ph: Paratur)
      Les témoignages de lecteurs qui arrivent sur le mail de Brasilyane, ainsi que sur le forum du site semblent montrer que les liaisons aériennes entre Cayenne et la capitale du Pará ne sont pas de tout repos : la mésaventure arrivée à Stéphane et à une vingtaine d'autres passagers, selon lui "surbookés" lors du vol retour Belém-Cayenne de jeudi dernier semble montrer l'insuffisance très nette de la solution du vol hebdomadaire unique mis en place par Air Caraïbes. Je cite Stéphane: "Jeudi soir, suite à un surbookage 10 passagers n´ont pu embarquer alors qu´ils avaient leur billet en main ! Logés certes à l´hôtel Hilton, ces passagers ont été laissés toute la journée de jeudi dans l´ignorance la plus totale quant à l´horaire de l´avion "supplementaire". d´autres ont preferé finalement passer par Paramaribo...Ce matin (vendredi) nous apprenions finalement que nous partirions à 11h, puis 13h et là... nous venons d´apprendre que la TAF a en fait affrêté un avion d´Air Guyane qui ne partira qu à... 23 h !
    • Il poursuit finalement son récit samedi soir, dans un deuxième courrier: "Nous sommes rentrés encore 24 h plus tard que prévu ! (samedi soir). Et dans des conditions rocambolesques : avion-taxi samedi après-midi pour une partie des "surbookés" (5 personnes dont j'étais) de Belém à Oiapoque, puis minibus Takari Tours (affrêté par TAF) jusqu'à Cayenne. Le reste du groupe (une quinzaine), était parti au même moment par la Gol jusqu'à Macapa, puis rejoignait Cayenne sur un vol Air Guyane (capacité limitée, d'où la séparation en 2 groupes !) samedi à 22h (7h d'attente à Macapa, logés à l'hôtel).. Je ne sais pas s'ils sont arrivés... Au moins nous promet-on de rembourser nos billets..."
    • Il m'a semblé important de publier ce témoignage, afin que vous soyez prévenus des éventuels désagréments du voyage, et pour sensibiliser les autorités à ce terrible recul (cette ligne est instable depuis au moins cinq ans) de l'intégration du département Guyane à son environnement régional. Si les gestes commerciaux de la compagnie -ou de l'agence- semblent corrects, on ne peut évidemment se satisfaire de la situation.
  • 21/04: Rames Guyane: Rémy Alnet à Belém

    • Le rameur Rémy Alnet qui, alors huitième de la course remportée par le Kouroucien Patrick Hoyau, avait chaviré au large, est arrivé à Belém dimanche soir (le 19 avril). Après avoir été récupéré par un navire marchand, aidé dans ses repérages par un hélicoptère brésilien, il a été transféré sur un navire de la marine brésilienne, qui l'a ramené à terre, à Belém. Il attend simplement que des copies de ses papiers (perdus en mer) lui arrivent pour arriver en Guyane jeudi prochain (si tout se passe bien sur le vol Belém-Cayenne, contrairement aux mésaventures vécues par certains des lecteurs de Brasilyane). (O Liberal)
  • 10/04: Cayenne-Belém: des précisions dans France Guyane

    • Le journal France Guyane du mercredi 8 avril indique quelques éléments de précision sur les dessertes de Macapá et Belém depuis Cayenne:
    • La Taf, dont l'avion est toujours bloqué, ne reprendrait ses rotations qu'en mai. la date étant sans cesse repoussée, le doute est permis.
    • Air Caraïbes desservirait Belém de nouveau à partir du mois de juillet (c'est encore au conditionnel), sans qu'il soit question de s'arrêter à Macapá. D'ici là, la compagnie antillaise continue à "dépanner" en assurant un vol direct vers Belém par semaine, le mercredi, avec un retour le jeudi.
    • En tout état de cause, cela reste bien fragile et bien flou.
  • 03/04: Cayenne-Macapá-Belém: La TAF annonce une reprise le 20 avril

    • Selon la TAF, la suspension actuelle de ses vols est due à la révision qui prend plus de temps que prévu sur ses deux avions. Les vols sont censés reprendre sur un rythme tri-hebdomadaire (lundi, mercredi, vendredi) à partir du 20 mars. D'ici là, les voyageurs qui ont accepté le basculement pourront voyager (en direct pour Belém) les 8, 15 et 22 avril sur Air Caraïbes. Il se murmure par ailleurs que Air Caraïbes pourrait reprendre à terme une ligne régulière directe vers Belém d'ici quelques temps. En tout cas, c'est pas le pied pour les vacances de pâques.
  • 03/04: Cayenne-Belém: reprise de la ligne par Air Caraïbes ?

    • Après avoir été alerté par les brasilonautes (merci), il semble bien qu'Air Caraïbes reprenne la desserte de Belém en direct. C'est déjà ça, mais se repose maintenant la desserte de Macapá, bel et bien abandonnée. Il faudra donc compter entre une vingtaine d'heures et deux jours pour rejoindre la capitale amapaense (par la route ou après une correspondance peu pratique à Belém). Prix d'un AR Cayenne Belém sur le site d'Air Caraïbes: 486€. Plus d'infos à suivre.
  • 28/03: La Guyane bientôt coupée du Brésil ?

    • Un Boeing de la TAF
      Un Boeing de la TAF
      A l'heure où l'on se goberge de belles paroles sur la coopération régionale, l'intégration de la Guyane dans son environnement géographique, et que l'on célèbre l'année de la France au Brésil, il faut malheureusement constater qu'une fois de plus les liaisons aériennes avec notre grand voisin sont réduites à peau de chagrin. Selon plusieurs témoignages croisés, la TAF n'assure plus qu'un vol par semaine, le lundi, sur un petit avion de 30 places. La compagnie semble ne plus être en mesure d'assurer tous ses vols correctement (vol annulé lundi 23 mars) et n'emmène plus de fret. Les tarifs des vols augmentent au fur et à mesure que le service se dégrade: Rien de moins que 520€ l'allée retour à Belém sur ces vieux coucous à peine tolérés par les autorités !
    • La TAF, compagnie qui a toujours été très fragile, voire douteuse, sous des dehors professionnels (très vieux Boeing 737 d'occasion, 25% de ses avions interdits de vol par l'ANAC -l'aviation civile brésilienne- en 2008) semble au bord de la banqueroute: ses excuses réglementaires cachent surtout un situation financière probablement très difficile, elle n'assure plus aucune ligne intérieure au Brésil, et son Macapa-Belém revient beaucoup plus cher que les celui des grandes compagnies. On apprécierait grandement l'arrivée d'une grande compagnie, ou du moins d'une société sérieuse et pérenne sur cette ligne, surtout à l'approche de la grande saison des pluies qui risque de nous couper tout à fait du Brésil ! Finis, alors, les séminaires tous frais payés dans les hôtels de luxe de Belém pour débattre de coopération régionale ou des investissements collaboratifs du Plan Opérationnel Amazonie (un gros soufflé lamentablement dégonflé)... Il faudrait également comprendre pourquoi les agences guyanaises recherchent uniquement des partenariats avec des compagnies plus ou moins bidon, équipées d'avions bricolés (Surinam Airways et ses DC10, la Penta, ses retards et le non respect des consignes de sécurtité, Air Caraïbes qui plante ses passagers sans prévenir pour des raisons commerciales fin 2007...). A quand un peu de sérieux et de stabilité sur cette liaison ?
  • 03/03:  Adhérez à l’association : « Les Amis de Marajó » !

    • Un communiqué de l'association:
    • Des personnalités et des idées nouvelles sont les bienvenues ! L’engagement est à la carte, le travail consiste surtout à vendre dans les vide-greniers, chacun assurant les horaires et le nombre de présences qu’il peut ou veut faire selon ses disponibilités du moment. L’argent gagné est entièrement consacré à des familles très démunies et nous privilégions les objectifs dont les effets sont durables. 
    • Notre but est d’améliorer le sort de personnes pauvres, habitant l’île de Marajó, région la plus pauvre du Pará, qui est lui-même un des états défavorisés du Nord du Brésil. 
    • Pour mieux nous connaître, visitez notre site : « Les Amis de Marajó », prenez contact avec nous au 0594 38 32 17 ou au 0594 38 48 79, nous espérons vous intéresser et que vous deveniez une ou un bénévole auquel nous pourrons faire appel occasionnellement, ou que vous vous engagiez un peu plus en adhérant à notre association.
    • Leur page sur Brasilyane
  • 17/02: Carnaval à Kourou: 300 photos

  • 09/01: Programme du carnaval de l'association Patawa 

    • Patawa Folia en 2008
      Patawa Folia en 2008
      L'association PATAWA présente dans "l'esprit du partage de l'ouverture et de l'intégration" son programme de carnaval itinérant. 
    • SAMEDI 10 JANVIER 2009: Arrivée de VAVAL à Cayenne               
      • 11H  à  23 H Stand place des palmistes
      • 16H Départ place des amandiers  au son de la bateria pour les danseuses de samba et avec le DJ Pierre CUPIDON  et le mini trio (véhiculé sonorisé) pour le VAVAL FOLIA  avec abadas divers et de toutes provenances recommandées  
      • 18H stand et animation place des palmistes
    • DIMANCHE 11 JANVIER: 
      • Défilé à Cayenne stand et animation podium à la place Mentel
    • VENDREDI 16 JANVIER : 
      • Participation à l' Election de la reine du carnaval  avec le comité de Cayenne
    • DIMANCHE 18 JANVIER 
      • Défilé à Kourou et stand sur l’avenue des roches
    • SAMEDI 24 JANVIER: 1er Temps fort
      • Sortie du CD 3 titres « 1er vidé afro brésilien » co-produit par Victor CLET et PATAWA dans le cadre du projet l'intégration des brésiliens dans la société guyanaise. Adaptation brésilienne du genre vidé axè contenant aussi  les titres « la Mazouk » de Victor CLET et «  Faz o P de PATAWA »
      • PATAWA PREVENTION, sous l’égide du comité de Kourou, défilé sur le thème de la lutte contre le sida avec un plateau artistique, distribution de préservatifs et port des abadas (t-shirts), avec le concours du G.R.I.D
        • 17 H Départ  Place de l'Europe
        • 19 H Dislocation place des Fêtes
        • 20 H  à 03 H Plateau artistique à la pointe des roches.
    • DIMANCHE 25 JANVIER
      • Stand sur l’avenue des roches
    • DIMANCHE 1er FEVRIER
      •  Défilé pour la Grande parade de Matoury
    • JEUDI 05 FEVRIER: carnaval spectacle au PROGT (sous réserve) 
        • 20 H30 1er carnaval afro brésilien  (carnaval spectacle au PROGT): Le premier grand carnaval guyano brésilien avec un plateau artistique, présentation et concours de costumes de carnaval guyanais, présentation et concours de costumes de carnaval brésilien, participation d’une bateria brésilienne et d’un groupe guyanais de carnaval de rue.
    • SAMEDI 07 FEVRIER
      • PATAWA fait le tour des dancings et unniversités avec les patawettes  dans le cadre du projet de l'intégration
    • DIMANCHE 08 FEVRIER
      • Grande parade de Sinnamary sur le thème de l’espace
    • DIMANCHE 15 FEVRIER: 2ème Temps fort
      • Parade du littoral à Kourou 10ème anniversaire .
        • PATAWA ELECTRO POP, défilé avec des artistes  en provenance du Brésil, 2 disc jockey PATTY POTENCIA et  DJ WESLEY de Bélem, sur un plateau roulant avec le port des abadas obligatoire pour le défilé.
    • DIMANCHE 25 FEVRIER : 3ème Temps fort
      • Grande parade de Cayenne: Stand place Mentel et animation podium
    • LUNDI 26 FEVRIER 
      • Stand place Mentel et animation podium
    • MARDI 27 FEVRIER                                                      
      • Stand place Mentel et animation podium                                                                                                     
    • MERCREDI 28 FEVRIER
      • Stand place Mentel et animation podium 
        • -Suivez l'info PATAWA du lundi au vendredi de 14heures à 16 heures sur la FM 96.90 RADIO 2000  avec Pierre CUPIDON et DJ THIAGO dans l'émission FESTA NA RADIO. 
        • ASSOCIATION PATAWA tél. 0694231491 et 069424465
        • email dudressa@hotmail.com 

Accéder aux actualités brésiliennes de Guyane en 2008

Accéder aux actualités brésiliennes de Guyane en 2007

Accéder aux archives de l'actualité brésilienne de Guyane

Carnaval

Les photos  du carnaval 2007 des Brésiliens de Guyane (et assimilés) sont en ligne. (ainsi que quelques unes des autres groupes)

Les photos et vidéos du carnaval 2006 de la communauté brésilienne sont en page "carnaval" .